Jonathan BIZEAU

Rédaction PFC: Bonjour Jonathan, merci d’avoir rejoint l’association et de répondre à cette petite interview.

Bonjour à tous, merci de me faire partager cette nouvelle aventure avec vous.

Rédaction PFC: Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Je m’appelle Jonathan, Parisien de 35 ans, originaire de Belleville Paris. J’y ai grandi de mes 10 ans jusqu’à mes 25 ans, avec une courte période en Charente Maritime à La Rochelle, où j’ai vécu 3 ans pour mes études.

De retour à Paris vers mes 24 ans, j’ai décidé de poursuivre mon cursus dans le cinéma. Afin d’aboutir un rêve d’enfant et de vivre de ma passion le cinéma.

Depuis petit mes parents m’ont éduqué à travers la musique, l’art et les films. Donc pour moi il était inévitable de faire une école de cinéma. En premier j’ai passé le concours de l’INSAS à Bruxelles, école réputée en Europe, pour devenir Directeur de la photographie. Malheureusement j’ai échoué le concours. Donc j’ai passé et réussi un autre concours sur Paris, 3IIS, une école de cinéma dans les Yvelines. A sa sortie j’ai commencé à travailler au laboratoire ECLAIR pour une période de 3 mois. J’étais assistant étalonneur photochimique de renom Arnaud SAVARY.

Chef électricien professionnel de l'éclairage plateau

Ensuite j’ai travaillé chez TSF (société de location cinéma) pour une période de 2 ans, avec des intervalles, en tant qu’électricien et préparateur de liste lumière pour des tournages. C’est là-bas que j’ai appris tout ce qu’il y a à savoir sur la lumière. En parallèle j’ai bossé sur de petit projet en tant que directeur photo, sur des courts-métrages, clip vidéo. TSF fini, j’ai bossé en tant qu’intermittent en électro. Puis le moment venue, j’ai commencé à être chef électricien sur des courts-métrages, clip et pub, tout cela sur une période de 3-4 ans.

Ensuite est venue l’occasion de travailler en Chine, chose qui m’as séduit tout de suite.

Nouvelle aventure, nouvelle langue, nouvel avenir

J’ai donc décidé de m’installer sur Shanghai en 2015.  Après y avoir constitué un solide réseau, j’ai poursuivi sur de solides et gros projets, en tant que directeur photo et chef électricien, majoritairement en pub et Clip. J’ai bosser par le biais d’agences, pour Porsche , Yves saint Laurent, Cartier, Dove, Puma, Noweness, Vogue, Wanda.

jonathan directeur de la photographie

L’aventure continue avec plus d’ambition et d’assurance. Pourvu que ça dure …

Rédaction PFC: Où en es-tu actuellement de ta carrière et qu’entrevois-tu dans le futur?

Après 4 ans en Chine. Je souhaite continuer l’aventure et la développer encore plus. Agrandir le réseau cinéma France/Chine. Ce qui m’intéresse le plus, les films. Rien de mieux que de bosser sur des films, en plus quand on mélange des équipes de différents pays, une super énergie qui se fait sentir.
Et en parallèle continuer ma carrière de DOP et gaffer en Pub/films. Surement une perspective d’ouvrir ma propre compagnie de production en préparation et d’avoir enfin mon camion lumière plein de bon matos, affaire à suivre…

Rédaction PFC: Quel est ton meilleur souvenir de tournage?

Question pas évidente, il y en a tellement. Je crois que la meilleure a été en France où j’étais encore étudiant en cinéma.

Un ami de la famille qui est Chef électricien de renom, Mikael Monod, m’a embarqué un matin en me proposant de venir sur un de ces tournages sans me dire plus de détails que ça. Juste avant d’arriver je lui ai quand même demandé qui est le directeur de la photographie avec qui il bosse. Il m’a dit Pawel Edelman (The pianist, Ray, Ghost writer,…), et là mon cœur s’est mis à battre. Etant un grand fan du travail de Mister Edelman. Et donc la question qui suivit fut de demander qui est le réalisateur. Il me répondit Roman Polanski . Et la je me suis dit “à quand même, merde, ….”.

Jonathan Bizeau éclairagiste

Donc Mikael bossait sur CARNAGE de Polanski, qui s’est tourné dans les studios de Brie. Une fois sur le set je me suis fait tout petit et ai observé de partout, avec des yeux au max de leur forme. J’ai observé chaque recoin du plateau, la déco, les lumières massives installées, et surtout Pawel Eelman en action , qui faisait de la lumière sur mesure, à l’oeil, sans cellules. Une bête … J’ai eu l’occasion de rencontrer Roman, Jodie Foster, Kate Blanchet …

Rédaction PFC: Qu’est-ce qui t’a décidé à rejoindre l’association?

Ce qui m’as séduit de rejoindre l’association c’est avant tout de faire partie d’une équipe francophone, tous métiers confondus, afin de promouvoir le cinéma à l’étranger. Chose qui peut devenir prometteuse pour tous, de développer un solide réseau et de pouvoir accueillir des équipes de tournage en film ici en Chine par exemple. Ici, en tant qu’expat du cinéma, il n’y a pas d’association représentative comme l’AFC en France pour les DOP, ou autres. Donc je me doit de faire partie d’une structure francophone pour développer et promouvoir le cinéma, et de rendre hommage à Méliès, sans qui rien ne serait possible dans le cinéma d’aujourd’hui.

Bizeau Cinematographer Cameraman

Rédaction PFC: Souhaites-tu ajouter quelquechose?

Pas grand-chose de plus, juste souhaitons-nous bonnes chances pour l’avenir, et que notre association nous amène le meilleur, c’est à dire des films, des films, et des films….

Rédaction PFC: Merci d’avoir répondu à cette interview et bienvenu chez les “Professionnels Francophones du Cinéma”.

Merci à vous … Et merci de m’accueillir ….

Sur un tournage en Chine

Retrouvez Jonathan BIZEAU sur:
IMDB: https://www.imdb.com/name/nm5980244/
Vimeo : https://vimeo.com/blockartimage
Xinpianchang : https://www.xinpianchang.com/u10197899


There are currently no comments.

*

code